Mardi Globenet #16

, par Nil

19h30, Antoine, Nico, Jacques, Yanic, Jon, Jean-Michel sont dans la place.

Ressources humaines

On commence sur le sujet chaud. Tout le monde s’accorde sur le
diagnostic d’Antoine, à savoir que la gestion administrative de Globenet
représentre trop de boulot entre trop peu de mains. La comptabilité
semble tourner, du côté de Jean-Claude, et la technique fonctionne sans
heurts, même si elle représente tout de même un travail non négligeable
pour les 3 admins (Lunar, Jon et Jacques), évalué par exemple à un 1/4
temps pour Jacques. Mais "le reste" (à savoir les ouvertures/fermetures
de comptes d’hébergement, les évolutions de facturation, les demandes
spécifiques des hébergé.e.s) n’est pas très solide, essentiellement
parce que gérée à l’aide de plusieurs outils incomplets et de bases
partielles ou non cohérentes. Et c’est la partie la moins partagée chez
Globenet, pour les mêmes raisons.

La perspective de rémunérer du monde pour faire ce travail rencontre un
enthousiasme modéré. Il vaut mieux régler le problème à la racine, en la
rationnalisant et le simplifiant, ce qui permettra d’en partager la
responsabilité. Cela passe par l’obtention — enfin — d’un outil
complet de gestion intégrée et en ligne des hébergements, des membres et
de la facturation.

Faire cet outil est toujours possible, mais peut-être pas la meilleure
solution, car on a besoin d’un produit fini et complet, pas d’une
version en permanente réécriture. Le faire faire est potentiellment très
onéreux, en raison des données très complexes (un mois de travail x 300
euros = 10.000 euros !) ; à modérer par le fait que cet outil pourrait
servir aussi à d’autres, MarsNet ou Bellinux par exemple.

La voie proposée est de chercher parmis les "progiciels" existants un
qui serait libre, simple, flexible, et qui nous permettrait si besoin
est d’écrire une extension spécifique (pour lire les quotas d’un compte
alternc par exemple). On peut profiter du calme relatif de l’été pour
cela. Pour commencer, il faut décrire les données à gérer, puis les lier
selon leurs relations, et lister les actions qu’on doit pouvoir
effectuer sur ces données. Cet travail commence sur le wiki.

Ouverture de Globenet

Jusqu’en janvier, il nous a semblé nécessaire de réouvrir l’hébergement
Globenet, parce que certains comptes fermaient, et parce que c’était
important pour montrer que Globenet est toujours actif. En même temps,
pour essayer d’ouvrir un peu le "club", et conformément aux principes de
Globenet [1], on a décidé que ce service serait plutôt largement ouvert. La contrepartie, c’est que plus d’hébergement fait plutôt plus de travail...

Quelle est la masse critique des hébergements pour que Globenet soit
viable ? On ne sait pas, mais elle est déjà atteinte, vu que les comptes
sont bénéficiaires. On anticipe une chute progressive des revenus
modems, mais le remboursement de la dette bancaire (1000 euros/mois)
prend fin dans un an, et Globenet restera donc viable même avec
réduction des factures d’hébergement et passage aux nouveaux contrats à
la fin de l’année.

On espère cependant fortement qu’avec un outil de gestion efficace, on
puisse envisages d’accueillir les gens qui voudraient venir chez
Globenet sans surcharge de travail. À suivre avec attetion.

La question du profil des associations hébergées se pose. Il est clair
que les bénévoles ont, chacun, plus ou moins d’affinités avec certaines
d’entre elles, et cela pourrait d’autant plus se ressentir au niveau du
fonctionnement de Globenet que les statuts de Globenet accordent
l’essentiel du pouvoir aux associations membres, alors que celles-ci ne
s’investissent absolument pas dans le fonctionnement de Globenet. La
discussion dure assez longtemps, et se clot temporairement sur le fait
que la solution est plutôt dans la réforme des statuts, d’autant plus
que la liste des membres sera rafraîchie pour la prochaine AG. Cette
réforme des statuts pourrait être le sujet à annoncer et discuter à l’AG
de septembre, et à mettre en oeuvre pour fin 2006.

Adhésions 2006

Les adhésions sont à mettre en oeuvre au plus vite.

Les contraintes sont :
- les membres 2005 doivent pouvoir adhérer à nouveau
- les nouvelles adhésions sont soumises aux approbations successives du
CA (le groupe des bénévoils, en pratique) et de l’AG

... et le problème est :
- on ne dispose d’aucune liste fiable permettant de joindre (ni par
email, ni par courrier) tous les membre actuels de Globenet, et eux seuls.

On ne peut donc pas mettre en place de système d’adhésion dont les accès
seraient communiqués à ces membres. On en vient finalement à la solution
suivante :
- on met un place un formulaire en ligne permettant d’adhérer à Globenet
par CB, formulaire protégé par un mot de passe ;
- on annonce sur le site, et on diffuse par notre liste d’annonces, que
les adhésions 2006 sont ouvertes ;
- le formulaire indique que l’hébergement est restreint aux
personnes/orgas qui étaient déjà membres, ou aux approbations par le CA
dns les autres cas ; il oriente, pour l’obtention du mot de passe, vers
la liste bénévoles (ou l’irc) ;
- les membres de globenet envoient un petit message sur cette liste pour
indiquer leur intention de s’inscrire, et reçoivent le mot de passe en
retour [2] (en plus, ca permet de parler avec les gens, et d’espérer leur
participation aux discussions) ;
- le membre peut alors s’inscrire sur le formulaire, en renseignant
l’occasion ses coordonnèes.

On obtient ainsi une liste de membre allégée des "renouvellements
automatiques" et des membres fictifs. Les coordonnées pourront alors
servir à envoyer la convocation postale pour l’AG, en septembre, puis à
une procédure plus légère pour les adhésions 2007.

Infos diverses

Le compte en banque de Globenet se remplit toujours. Trop, d’ailleurs,
ce qui peut être risqué dans le contexte actuel de négocoation avec les
créanciers. Il faut donc rapidement que Globenet rembourse à Val
l’argent qu’il avait avancé pour le remboursement anticipé de certaines
dettes, et le renouvellement des domaines chez Gandi.

21h30, on termine à une heure raisonnable cette fois. Et on va encore
refaire le monde au bistro !