2013-12-10 - Mardi Globenet #106
Mardi Globenet du 2013-12-10 - Mardi Globenet #106
2014-01-14 - Mardi Globenet #107
Mardi Globenet du 2014-01-14 Mardi Globenet #107 présents : cicp : Michel, jacquesB, jon, (...)
2014-02-11 - Mardi Globenet #108
Mardi Globenet #108 du 11 février 2014 présents : cicp : Michel, Christophe, Jacques puis Jon (...)
2014-03-11 - Mardi Globenet #109
Mardi Globenet #109 du 11 mars 2014 présents : cicp : Christophe, Jacques, fereideun, Gé, (...)
2014-04-08 - Mardi Globenet #110
Mardi Globenet #110 du 8 avril 2014 présents : cicp : Michel, Christophe, Jacques, Mauricette, (...)
2014-05-13 - Mardi Globenet #111
Mardi Globenet #111 du 13 mai 2014 présents : marc, WhilelM, JacquesB, Michel distant : David, (...)
D'autres articles
Mardi Globenet #10
Réunion du 10 janvier 2006.

présents : Hervé de marsnet, Jonathan, Yoann, Jacques B. Nicolas, Jean-Michel, Antoine, Jamila et Valentin.

Ordre du jour :
• point comptable
• point technique
• point Gitoyen
• la prochaine réouverture des adhésions
• la conclusion de l’AG

Le point comptable :

Globenet continue à rembourser ses dettes. Sur 40.000 euros que l’association devait au Crédit Mutuel (un prêt bancaire compensant le découvert passé), 20.000 ont été remboursés. On pourrait avoir tout remboursé à la fin de l’année.

Le prélèvement automatique fait rentrer de l’argent tous les 10 du mois. Et la moitié des comptes sont déjà en prélèvement automatique.

Par contre, Globenet doit payer la dette Transpac, qui semble pouvoir se négocier à 6000€. Valentin leur a proposé un réglement étalé dans le temps. Globenet a également un restant de dette envers Gitoyen (4500 euros sur 13000 l’an dernier). Il y a aussi des dettes auprès des caisses sociales (30.000 euros) et quelques milliers d’euros auprès de Reunica et de Garp (caisses de retraite complémentaires).

Valentin rappelle que Globenet payer 2000 euros/trimestre sa part dans Gitoyen.

Globenet a environ 3000 euros sur son compte, plus 2000 euros qui devraient être rendus par le Telehouse2 pour facturation non-contractuele ; à partir de 2007, le prix de l’électricité va augmenter au Telehouse 2 (là où sont les serveurs de Globenet/No-log). Le principe est que les clients paient 180 euro par an le kilowatt supplémentaire (hors taxe) mis à disposition sur les équipements de secours.

Globenet va aussi payer 500 euro à l’AFNIC (cotisation annuelle), qu’on est en train de quitter.

Le tarif de Marsnet est discuté. Compte tenu de la dette Globenet envers AssoDev (structue de MarsNet), Marsnet sera facturé 65 euro par mois à partir de juin 2005, en n’encaissant cette facturation qu’à partir de quelques mois pour compenser ladite dette.

Le point technique 1 : les serveurs

Ce point est d’une brûlante actualité. Jacques et Yoann reviennent du Telehouse 2 avec des ventilateurs et des nappes IDE à la main. En effet, Hal et Est (deux des serveurs de Globenet) sont surchargés et un peu fatigués. Jacques et Yoann y travaillent depuis 4 jours, voire depuis le mois dernier...

Jacques a changé le ventilateur de Hal et montre le modèle utilisé temporairement (un gros ventilateur prévu pour refroidir les boitiers). Il montre aussi les anciennes nappes IDE toutes tordues par leurs contorsions dans l’espace réduit de Hal. De la mémoire (RAM) a été achetée pour lesdits serveurs, qui en ont besoin, mais n’a pas pu être utilisée pour cause de comatibilité, et le fait que deux slots mémoire sur trois sont défectueux sur la carte mère de Est. Nous sommes donc revenus à la configuration initiale.

Ces serveurs ne sont pas utilisés pour rien : Jacques informe qu’on a récemment dépassé les 40000 comptes No-log ouverts, dont 5000 utilisés chaque jour, et 10.000 chaque semaine, 20.000 au cours des 6 derniers mois.

Yoann dit que Lunar propose de réfléchir à une souscription auprès des utilisateurs de No-log, qui permettrait de payer à Globenet un nouveau serveur assez puissant pour ne pas necessiter de maintenance quotidienne. Une configuration rapidement élaborée (deux disques SATA et 2 Go de mémoire) pourrait couter 2000 euros. Yoann dit que si 10% des utilisateurs hebdomadaires de No-log donnent 2 euro, le total fera 2000 euro. C’est le seul moyen car la capacité d’investissement de Globenet est nulle.

Valentin répond que la capacité d’investissement n’est pas nulle (3000 euros disponibles sur le compte, +2000 bientôt), mais qu’il s’agit d’un arbitrage entre investir et avancer dans le règlement des dettes. Il propose de temporiser en rappelant que No-log web sera payant avec un paiement annuel. Il rappelle que le précédent appel à dons avait été compliqué à gérer. Yoann rajoute qu’il ne faudrait pas "griller une cartouche" en faisant un appel à participation pour pas grand chose.

Nicolas rappelle que no-log web (pages web) et no-log net/mail sont des choses distinctes, le service no-log web(et sa facturation) étant optionnels pour les utilisateurs de no-log net/mail gratuit.

Jonathan demande si on peut séparer le chiffre d’affaire de Globenet (hébergeur) et de No-log ; et dit qu’il a l’impression que c’est No-log qui rapporte le plus.

Valentin dit que Globenet (hébergeur) rapporte environ les 2/3 des recettes contre 1/3 pour No-log. Et il n’y a plus que 5% d’impayés parmi les membres hébergés.

Jonathan pense que ce serait en tout cas bien que le service de mail soit renforcé par une amélioration du matériel, qui peut se faire en partie à partir des serveurs disponibles mais nécessite forcément l’ajour d’un serveur récent.

Valentin propose de voir tout no-log d’un bloc, au moment de la création de no-log.web.

Nicolas répond que “soyons réalistes”, on ne peut pas faire tout le travail en même temps ; plus on s’en donne, plus on le recule.

Le point technique 2 : les modems

Jonathan : La migration des modems est toujours à faire. Qui est compétent ? (silence autour de la table). Où mettre le radius et l’adressage ip ? Réponses “chez nous”.

Valentin raisonne que vu notre fragile compétence en la matière, on devrait planifier cela avec les gens de Neuronnexion qui ont tout intérêt à nous aider, puisque la venue de No-log, telle qu’elle a toujours été prévue, permet le partage des frais fixes.

Yoann propose de faire (ou propose qu’il faudrait faire) une synthèse sur la liste ’geeks’. Jonathan devrait lancer la discussion avec les points réglés et les points encore nébuleux de la migration, mais pas avant 15jours, pour cause d’examens.

La dernière réunion de Gitoyen.

A propos de modems, Valentin et Nicolas reviennent aussi de la réunion de Gitoyen (un GIE consacré aux telecoms associatifs, et dont Globenet est membre), à laquelle Lunar et JacquesC étaient aussi présents. Gitoyen souhaite acheter une “machine de prototypage” pour permettre aux membres du GIE d’apprendre le BGP (le protocole de routage des données). Jean Michel fait part du débat sur les logiciels à utiliser pour le routage : propriétaires ? (mais alors le GIE agirait comme n’importe quel opérateur commercial) ou libres ? (mais demandant plus de temps d’apprentissage, et pas toujours stables).

Le débat est ouvert chez Gitoyen, qui se demande quelle est la priorité. Opérateur sur logiciel libre, opérateur associatif (pas forcément libre), opérateur de décentralisation (pour essaimer d’autres Gitoyen en France et ailleurs). Valentin se méfie d’une “logique productiviste” qui consiste à utiliser les mêmes logiciels propriétaires que les opérateurs commerciaux, parce que on sait qu’ils marchent. Il rappelle aussi que Gitoyen repose largement actuellement sur les compétences et le temps passé de Sylvain Vallerot. D’où la necessité que plus de gens apprennent le BGP.

Gitoyen a entre autre pour objectif d’élargir son équipe technique, et de mettre en place de la formation BGP.

La réouverture des comptes.

Nicolas distribue 4 pages virtuelles qu’il a rédigées, et qui sont prêtes à être mises en ligne sur le site de Globenet. Il y a deux pages de “contrat” proprement dit, et deux pages de présentation du service (mais Valentin dit qu’elles sont contractuelles aussi parce que le futur hébergé doit les lire avant de signer). Nicolas travaille sur le registre des formulaires d’inscription en PHP (horrible, prend beaucoup de temps). Il rappelle comment se fait l’inscription en ligne.
• les futurs hébergés indiquent qui ils sont, leur quota, leur login, si ils veulent que Globenet leur achète un nom de domaine, et lequel.
• un message est transmis aux bénévoles pour faire l’ouverture à la main
• l’ouverture effectuée, un message est transmis aux hébergés, qui ont 30 jours pour nous faire parvenir un formulaire de prélèvement.

Peut on transmettre ces informations par la liste ’bénévoles’ (70 inscrits) ? C’est peu prudent. Une nouvelle liste serait à créer. A ce propos, Nicolas note que la FAQ est d’avantage utilisée par les membres de Globenet, qui sollicitent donc moins les bénévoles pour des questions techniques.

La discussion porte ensuite sur deux aspects du contrat : 1) peut on déconnecter des gens qui se seraient fait héberger pour de mauvaises raisons. 2) la nouvelle politique tarifaire.

Le mauvais usage de l’hébergement.

Il y a deux cas :
• premier cas : l’association de bonne foi, mais qui consomme des ressources que Globenet ne peut pas fournir en continu (par exemple, le téléchargement de vidéos de leurs activités)
• deuxième cas : l’hébergé de mauvaise foi, qui s’enregistre pour spammer, pour engorger les serveurs... bref, pour nuire. Jacques dit qu’il manque dans le contrat une clause, que nous nous garderions sous le coude en temps normal, mais que nous pourrions mettre en avant au cas de problème. Il informe qu’un des hébergés de Globenet a déjà envoyé du spam. Actuellement, nous n’avons aucun recours si un hébergé se révèle être un spammeur professionnel.

Valentin rappelle que, pour les hébergés qui sont membres de Globenet, ils ne peuvent être exclus que par les membres de Globenet ; on note que dans les nouveaux contrats, il n’est pas fais mention de "membre", qui est uyne notion distincte. Il propose néanmoins, au choix : 1) d’ajouter au contrat d’hébergement une clause ’standard’ qui dit que Globenet peut interrompre sans préavis le contrat de tout hébergé qui nuit au fonctionnement du service. 2) d’ajouter une clause qui dit tout simplement que Globenet peut rompre le contrat unilatéralement pour n’importe quelle raison.

La politique tarifaire.

Le nouveau découpage tarifaire avantage les ’petites’ associations qui peuvent bénéficier d’une prestation à 15 euro mensuels. Jamila dit que certaines associations ayant déjà un contrat d’hébergement pourraient avoir intérêt à changer de catégorie (en particulier celle qui n’ont qu’une seule adresse e.mail) pour ne payer que 15 euro. Elle pense qu’il faudrait, tôt ou tard, unifier la ’grille’ tarifaire.

Valentin répond que le tarif préférentiel aux petites associations ne peut se mettre en place que progressivement compte tenu de la marge de manœuvre financière réduite de Globenet. Il est prévu d’unifier les contrats dans 1 an : début 2007, tous les hébergés passeraient au nouveau tarif.

Mais on incluera dans le contrat la possibilité de changer de quotas (effective en fin de mois).

Dés que les inscriptions seront ouvertes, il est prévu de faire de la publicité dans le milieu associatif.

La conclusion de l’AG.

Le bureau a été constitué.
• président : Valentin
• secrétaire : Yanic (par IRC, il dit "oui")
• trésorier : Nicolas Jamila et JacquesC sont membre du CA mais pas du bureau.

Les uns et les autres se demandent auprès de qui il faut faire enregistrer le nouveau bureau ? Quel est le bon formulaire à remplir ? Où se trouve cette préfecture ? (Valentin dit que JacquesC sait, et on pense aussi à confier la tâche à Yanic, tout nouveau secrétaire).

En conclusion, les dernières nouvelles du front :
• technique : “La charge de Est est inférieure à 1, la charge de Hal est comprise entre 1 et 3” (Yoann)
• légal : On attend pour le mois prochain un décret de la LCEN qui dit quels logs il faut garder.
• site : Le traffic a été multiplié par 2,5 en 3 mois. Globenet entre dans le top 200.000 des sites les plus visités du monde selon l’institut de médiamétrie Alexa, avec progression de 100.000 places sur 3 mois.