Internet en Afrique : Comment les gouvernements le ferment-ils ?

Pas de Facebook, Twitter ou WhatsApp. C’est ce qui devient de plus en plus
courant dans certains pays africains, où les gouvernements ont périodiquement
fermé l’Internet ou bloqué les plateformes de médias sociaux.

Cela fait un an que le Tchad a bloqué l’accès aux sites de médias sociaux les
plus populaires.

Le Soudan en avait limité l’accès pendant les manifestations
antigouvernementales, tout comme l’avaient fait les autorités du Zimbabwe.

Les militants des droits numériques disent que c’est de la censure, mais les
gouvernements soutiennent qu’elle aide à maintenir la sécurité.

Alors, comment les gouvernements ferment-ils ou bloquent-ils pratiquement
l’Internet ?

Voir en ligne : Internet en Afrique : Comment les gouvernements le ferment-ils ?