Globenet - breves http://www.globenet.org/ Militantisme, liberté d'expression, hébergement et services internet : dernieres breves/infos fr Globenet Globenet Globenet Creative Commons by-2.5 Globenet http://www.globenet.org/IMG/siteon0.png?1246720755 http://www.globenet.org/ Globenet Amazon remporte le droit d’utiliser le nom de domaine “.amazon” face à l'Amazone http://www.globenet.org/breve114.html http://www.globenet.org/breve114.html Amazon touche au but. La firme américaine vient de faire un grand pas dans un combat qu’elle mène depuis près de sept ans maintenant. L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), vient de lui autoriser l’exploitation du nom de domaine “.amazon”. Cette décision, précise Business Insider, est ouverte à contestation et commentaires pendant 30 jours, après quoi elle sera définitive. Source : Huffington Post <p>Amazon touche au but. La firme américaine vient de faire un grand pas dans un combat qu'elle mène depuis près de sept ans maintenant. L'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), vient de lui autoriser l'exploitation du nom de domaine “.amazon”.</p> <p>Cette décision, précise Business Insider, est ouverte à contestation et commentaires pendant 30 jours, après quoi elle sera définitive.</p> <p>Source : <a href="https://www.huffingtonpost.fr/entry/amazon-utiliser-nom-de-domaine-amazon_fr_5ce3e640e4b0e69c18f1bcd2" class='spip_out' rel='external'>Huffington Post</a></p> 2019-05-23T14:55:11Z text/html Un patriarcat de surveillance : la question des cyberviolences envers les femmes et les enfants. Sarah Sapitoverde et Laëticia Puertas. http://www.globenet.org/breve113.html http://www.globenet.org/breve113.html Pensée et luttes féministes qui ont jalonné les 19 et 20 e siècles, proposent des clés pour comprendre l'articulation entre capitalisme et patriarcat. Si l'on parle ces dernières années de « capitalisme de surveillance », nous observerons à travers des exemples, et avec une grille de lecture féministe et intersectionelle, comment c'est bien sur des structures patriarcales que repose ce modèle économique. Comment se traduit aujourd'hui ce patriarcat de surveillance dans les cyberviolences via Internet envers les femmes et les enfants ? Quelles sont les pistes pour les prévenir ? 21h : Repas. Au Café associatif "La Commune" 3 rue d’Aligre à Paris LE PROGRAMME DU CAFÉ ASSOCIATIF "LA COMMUNE" AVRIL 2019 <p>Pensée et luttes féministes qui ont jalonné les 19 et 20 e siècles, proposent des clés pour comprendre l'articulation entre capitalisme et patriarcat.</p> <p>Si l'on parle ces dernières années de « capitalisme de surveillance », nous observerons à travers des exemples, et avec une grille de lecture féministe et intersectionelle, comment c'est bien sur des structures patriarcales que repose ce modèle économique.</p> <p>Comment se traduit aujourd'hui ce patriarcat de surveillance dans les cyberviolences via Internet envers les femmes et les enfants ? Quelles sont les pistes pour les prévenir ?</p> <p>21h : Repas.</p> <p>Au Café associatif "La Commune" 3 rue d'Aligre à Paris</p> <p><a href="http://cl-aligre.org/spip/spip.php?article426" class='spip_out' rel='external'>LE PROGRAMME DU CAFÉ ASSOCIATIF "LA COMMUNE" AVRIL 2019</a></p> 2019-04-04T11:32:30Z text/html Franciliens.net : comment devenir son propre Fournisseur d'Accès à Internet (FAI)., Le mercredi 17 avril 2019 de 19h15 à 20h45. http://www.globenet.org/breve112.html http://www.globenet.org/breve112.html Envoyer un mail, accéder à un site, c'est aller sur Internet. Mais comment fait-on vraiment de l'Internet ? Les FAI commerciaux peuvent altérer, filtrer ou ralentir les échanges. L’association Franciliens.net, offre quant à elle un accès neutre, transparent et de qualité, raccordant adhérents et leur réseau local aux réseaux publics Internet, en conformité avec les principes à la base du succès d'Internet. Faire son propre FAI peut être un enjeu citoyen à la portée de (presque) tous ! Nous verrons pourquoi et comment (avec un peu de technique). **21h : Petite restauration.** Au Café associatif "La Commune" 3 rue d'Aligre à Paris https://www.agendadulibre.org/events/19321 <p>Envoyer un mail, accéder à un site, c'est aller sur Internet. Mais comment fait-on vraiment de l'Internet ? Les FAI commerciaux peuvent altérer, filtrer ou ralentir les échanges.</p> <p>L'association Franciliens.net, offre quant à elle un accès neutre, transparent et de qualité, raccordant adhérents et leur réseau local aux réseaux publics Internet, en conformité avec les principes à la base du succès d'Internet.</p> <p>Faire son propre FAI peut être un enjeu citoyen à la portée de (presque) tous ! Nous verrons pourquoi et comment (avec un peu de technique).</p> <p>**21h : Petite restauration.**</p> <p>Au Café associatif "La Commune" 3 rue d'Aligre à Paris</p> <p><a href="https://www.agendadulibre.org/events/19321" class='spip_out' rel='external'>https://www.agendadulibre.org/events/19321</a></p> 2019-04-04T11:24:19Z text/html Internet en Afrique : Comment les gouvernements le ferment-ils ? http://www.globenet.org/breve111.html http://www.globenet.org/breve111.html Pas de Facebook, Twitter ou WhatsApp. C'est ce qui devient de plus en plus courant dans certains pays africains, où les gouvernements ont périodiquement fermé l'Internet ou bloqué les plateformes de médias sociaux. Cela fait un an que le Tchad a bloqué l'accès aux sites de médias sociaux les plus populaires. Le Soudan en avait limité l'accès pendant les manifestations antigouvernementales, tout comme l'avaient fait les autorités du Zimbabwe. Les militants des droits numériques disent que c'est de la censure, mais les gouvernements soutiennent qu'elle aide à maintenir la sécurité. Alors, comment les gouvernements ferment-ils ou bloquent-ils pratiquement l'Internet ? <p>Pas de Facebook, Twitter ou WhatsApp. C'est ce qui devient de plus en plus courant dans certains pays africains, où les gouvernements ont périodiquement fermé l'Internet ou bloqué les plateformes de médias sociaux.</p> <p>Cela fait un an que le Tchad a bloqué l'accès aux sites de médias sociaux les plus populaires.</p> <p>Le Soudan en avait limité l'accès pendant les manifestations antigouvernementales, tout comme l'avaient fait les autorités du Zimbabwe.</p> <p>Les militants des droits numériques disent que c'est de la censure, mais les gouvernements soutiennent qu'elle aide à maintenir la sécurité.</p> <p><a href="https://www.bbc.com/afrique/region-47765394" class='spip_out' rel='external'>Alors, comment les gouvernements ferment-ils ou bloquent-ils pratiquement l'Internet ?</a></p> 2019-04-01T18:31:04Z text/html Formation Protéger ses pratiques numériques, les 11 et 12 février 2019 http://www.globenet.org/breve110.html http://www.globenet.org/breve110.html La sécurité de vos données et de vos communications vous préoccupe, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous êtes militant·e associatif·ve et vous cherchez à mieux comprendre les enjeux de la sécurité et de l’information pour améliorer vos pratiques au sein de votre organisation ? Ces deux journées de formation ont vocation à apporter un éclairage et à répondre à ces questions de manière pratique, afin d’améliorer votre niveau de sécurité selon vos besoins. Principaux objectifs Sensibiliser aux risques liés au numérique et à la gestion de l’information au sein de sa structure, en fonction de ses pratiques. Connaître des pratiques simples d’autodéfense numérique pour améliorer la sécurité de ses activités informatiques. Être en capacité de les diffuser au sein de sa structure. Comprendre les notions de modèle de menace et de gestion de risque pour améliorer ses pratiques. Connaître les grandes lignes des règles juridiques applicables en la matière. Déroulement et notions abordées La surveillance, à l’échelle individuelle et collective (typologie ; cadre politique, technique et juridique). Les modèles de menace et les processus de sécurité opérationnelle. États des lieux de nos pratiques numériques, individuelles et collectives. Les enjeux juridiques sur la protection des données. Présentation, échanges et installation d’outils selon les besoins et intérêts des participant·es (pratique d’« hygiène numérique » : mots de passe, sauvegarde, configuration, grands enjeux… ; chiffrement des données ; chiffrement des communications ; protection de son identité en ligne ; méthodes d’attaques ; protection de son smartphone…) Méthodologie Cette formation a vocation à répondre aux besoins de chaque participant·e. Elle s’appuie donc sur les méthodes de l’éducation populaire, centrées sur l’échange, la mise en situation, la prise en main et la pratique accompagnée d’outils. Les détails pratiques sur la page Ritimo de la formation <p>La sécurité de vos données et de vos communications vous préoccupe, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous êtes militant·e associatif·ve et vous cherchez à mieux comprendre les enjeux de la sécurité et de l'information pour améliorer vos pratiques au sein de votre organisation ? Ces deux journées de formation ont vocation à apporter un éclairage et à répondre à ces questions de manière pratique, afin d'améliorer votre niveau de sécurité selon vos besoins.</p> <h3><span class='h3'>Principaux objectifs</span></h3> <ul class="spip"><li> Sensibiliser aux risques liés au numérique et à la gestion de l'information au sein de sa structure, en fonction de ses pratiques.</li><li> Connaître des pratiques simples d'autodéfense numérique pour améliorer la sécurité de ses activités informatiques.</li><li> Être en capacité de les diffuser au sein de sa structure.</li><li> Comprendre les notions de modèle de menace et de gestion de risque pour améliorer ses pratiques.</li><li> Connaître les grandes lignes des règles juridiques applicables en la matière.</li></ul> <h3><span class='h3'>Déroulement et notions abordées</span></h3> <ul class="spip"><li> La surveillance, à l'échelle individuelle et collective (typologie ; cadre politique, technique et juridique).</li><li> Les modèles de menace et les processus de sécurité opérationnelle.</li><li> États des lieux de nos pratiques numériques, individuelles et collectives.</li><li> Les enjeux juridiques sur la protection des données.</li><li> Présentation, échanges et installation d'outils selon les besoins et intérêts des participant·es (pratique d'« hygiène numérique » : mots de passe, sauvegarde, configuration, grands enjeux… ; chiffrement des données ; chiffrement des communications ; protection de son identité en ligne ; méthodes d'attaques ; protection de son smartphone…)</li></ul> <h3><span class='h3'>Méthodologie</span></h3> <p>Cette formation a vocation à répondre aux besoins de chaque participant·e. Elle s'appuie donc sur les méthodes de l'éducation populaire, centrées sur l'échange, la mise en situation, la prise en main et la pratique accompagnée d'outils.</p> <p>Les détails pratiques sur la page <a href="https://www.ritimo.org/Proteger-ses-pratiques-numeriques" class='spip_out' rel='external'>Ritimo de la formation</a></p> 2019-02-11T00:00:00Z text/html Le Parlement européen appelle à la censure automatisée et privatisée du Web à des fins sécuritaires http://www.globenet.org/breve109.html http://www.globenet.org/breve109.html le Parlement européen vient d’adopter un rapport proposant, au prétexte de la lutte contre le terrorisme, de déléguer la censure du Web européen à Facebook et Google. [...] ce rapport indique, parmi de nombreuses recommandations, qu’il serait nécessaire « de parvenir à la détection automatique et à la suppression systématique, rapide, permanente et complète des contenus terroristes en ligne » et d’empêcher « le rechargement de contenus déjà supprimés ». Le texte précise à ce titre qu’il se « félicite de la proposition législative de la Commission visant à empêcher la diffusion de contenus terroristes en ligne », « invite les co-législateurs à engager rapidement les travaux sur cette proposition » et « invite les États membres à mettre en place des mesures nationales si l’adoption de la législation en la matière est retardée » (§ 47). Le Parlement européen appelle à la censure automatisée et privatisée du Web à des fins sécuritaires <p>le Parlement européen vient d'adopter un rapport proposant, au prétexte de la lutte contre le terrorisme, de déléguer la censure du Web européen à Facebook et Google.</p> <p>[...] <a href="http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2018-0374+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR" class='spip_out' rel='external'>ce rapport</a> indique, parmi de nombreuses recommandations, qu'il serait nécessaire « de parvenir à la détection automatique et à la suppression systématique, rapide, permanente et complète des contenus terroristes en ligne » et d'empêcher « le rechargement de contenus déjà supprimés ». Le texte précise à ce titre qu'il se « félicite de la proposition législative de la Commission visant à empêcher la diffusion de contenus terroristes en ligne », « invite les co-législateurs à engager rapidement les travaux sur cette proposition » et « invite les États membres à mettre en place des mesures nationales si l'adoption de la législation en la matière est retardée » (§ 47).</p> <p><a href="https://www.laquadrature.net/2018/12/12/le-parlement-europeen-appelle-a-la-censure-automatisee-et-privatisee-du-web-a-des-fins-securitaires/" class='spip_out' rel='external'>Le Parlement européen appelle à la censure automatisée et privatisée du Web à des fins sécuritaires</a></p> 2018-12-13T09:30:09Z text/html FESTISOL : Surveiller et punir 2.0 http://www.globenet.org/breve106.html http://www.globenet.org/breve106.html Le mercredi 28 novembre 2018 de 18h00 à 22h00 au CICP, une soirée pour découvrir pourquoi le numérique est devenu un enjeu de solidarité internationale, croiser nos regards et nos expériences pour comprendre les mécanismes d'oppression numérique et les stratégies de résistances des acteur·rices de la mobilisation sociale. Programme En quoi le numérique est-il un enjeu de la solidarité internationale ? (Ritimo) Tchad : censure sur les réseaux sociaux (Internet Sans Frontières) Orange Cameroun : la françafrique à l'ère du numérique (Survie) Alliances et résistances face à la surveillance du réseau et aux lois liberticides (La Quadrature du Net, Globenet, Toile-Libre) Plus d'information sur l'agenda du libre <p><strong>Le mercredi 28 novembre 2018 de 18h00 à 22h00 au CICP, une soirée pour découvrir pourquoi le numérique est devenu un enjeu de solidarité internationale, croiser nos regards et nos expériences pour comprendre les mécanismes d'oppression numérique et les stratégies de résistances des acteur·rices de la mobilisation sociale. </strong></p> <p>Programme</p> <ul class="spip"><li> En quoi le numérique est-il un enjeu de la solidarité internationale ? (Ritimo)</li><li> Tchad : censure sur les réseaux sociaux (Internet Sans Frontières)</li><li> Orange Cameroun : la françafrique à l'ère du numérique (Survie)</li><li> Alliances et résistances face à la surveillance du réseau et aux lois liberticides (La Quadrature du Net, Globenet, Toile-Libre)</li></ul> <p>Plus d'information sur l'<a href="https://www.agendadulibre.org/events/18222" class='spip_out' rel='external'>agenda du libre</a></p> 2018-11-28T00:00:00Z text/html Aidez la Quadrature à finaliser sa procédure contre le renseignement français devant les juges de l’UE http://www.globenet.org/breve108.html http://www.globenet.org/breve108.html Grace aux procédures engagées par La Quadrature du Net, FFDN, Igwan et FDN, la Cour de justice de l’Union européenne doit évaluer la validité du régime de surveillance français. Il reste encore une semaine pour lui envoyer nos arguments : aidez-nous à finaliser notre dossier ! Les détails de la situation de la procédure <p>Grace aux procédures engagées par <a href="https://www.laquadrature.net/" class='spip_out' rel='external'>La Quadrature du Net</a>, <a href="https://www.ffdn.org/" class='spip_out' rel='external'>FFDN</a>, <a href="http://blog.igwan.net/" class='spip_out' rel='external'>Igwan</a> et <a href="https://www.fdn.fr/" class='spip_out' rel='external'>FDN</a>, la Cour de justice de l'Union européenne doit évaluer la validité du régime de surveillance français. Il reste encore une semaine pour lui envoyer nos arguments : aidez-nous à finaliser notre dossier !</p> <p><a href="https://www.laquadrature.net/2018/11/27/procedure-contre-le-renseignement-francais-devant-les-juges-de-lue-aidez-nous-a-finaliser/" class='spip_out' rel='external'>Les détails de la situation de la procédure</a></p> 2018-11-27T14:42:33Z text/html Échapper au contrôle - S’autoriser à créer - Financer Tor et Nos oignons ! http://www.globenet.org/breve107.html http://www.globenet.org/breve107.html Nos oignons est une association ayant pour but de faire tourner des nœuds de sortie Tor en France, via la collecte de dons. Nos oignons permet de mutualiser le financement et le temps nécessaire pour mettre en place des relais avec une bande passante importante. L'association opère actuellement 5 serveurs lui coûtant un peu plus de 800 € par mois, dont un hébergé chez Globenet, Algrothendieck. Soutenez Nos oignons pour aider le réseau Tor à rester efficace et rapide <p><a href="https://nos-oignons.net/%C3%80_propos/index.fr.html" class='spip_out' rel='external'>Nos oignons</a> est une association ayant pour but de faire tourner des nœuds de sortie Tor en France, via la collecte de dons.</p> <p>Nos oignons permet de mutualiser le financement et le temps nécessaire pour mettre en place des relais avec une bande passante importante.</p> <p>L'association opère actuellement 5 serveurs lui coûtant un peu plus de 800 € par mois, dont un hébergé chez Globenet, <a href="https://metrics.torproject.org/rs.html#details/8E6EDA78D8E3ABA88D877C3E37D6D4F0938C7B9F" class='spip_out' rel='external'>Algrothendieck</a>.</p> <p><a href="https://nos-oignons.net/campagne2018/" class='spip_out' rel='external'>Soutenez Nos oignons</a> pour aider le réseau Tor à rester efficace et rapide</p> 2018-11-16T00:49:26Z text/html Le FBI saisit un serveur de « European Counter Network » d’une salle d’hébergement partagée [mise à jour] http://www.globenet.org/breve105.html http://www.globenet.org/breve105.html Ce 18 avril 2018 2012, les autorités fédérales des USA ont supprimé un serveur depuis une salle d’hébergement partagée par Riseup et Mayfirst/People Link (MFPL) basé à New York. Le serveur saisit était utilisé par European Counter Network (ECN), le plus ancien fournisseur indépendant de services internet en Europe qui, entre autres choses, fournissait un service de courriel anonyme, Mixmaster, qui a été visé par le FBI suite à une série de menaces d’attentat à la bombe contre l’université de Pittsburgh. La suite sur Indymedia Grenoble (https://grenoble.indymedia.org/2018...) <p>Ce 18 avril <del>2018</del> 2012, les autorités fédérales des USA ont supprimé un serveur depuis une salle d'hébergement partagée par Riseup et Mayfirst/People Link (MFPL) basé à New York. Le serveur saisit était utilisé par European Counter Network (ECN), le plus ancien fournisseur indépendant de services internet en Europe qui, entre autres choses, fournissait un service de courriel anonyme, Mixmaster, qui a été visé par le FBI suite à une série de menaces d'attentat à la bombe contre l'université de Pittsburgh.</p> <p>La suite sur Indymedia Grenoble (<a href="https://grenoble.indymedia.org/2018-06-01-Le-FBI-saisit-un-serveur-de" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>https://grenoble.indymedia.org/2018...</a>)</p> 2018-06-01T20:07:02Z text/html