Accueil > Elus et responsables locaux > Avec qui travailler ? >  Mairie-conseils : permettre aux élus de franchir le pas ...

Mairie-conseils : Permettre à des élus de franchir le pas ...

Mairie-conseils accompagne des groupements de communes dans leur réflexion autour de leurs différentes compétences (aménagement de l’espace, habitat, social…) ou pour leur permettre d’élaborer une charte de territoire.

Mairie-conseils met au point maintenant une démarche d’animation destinée à aider les intercommunalités à définir leur compétence de développement économique et à la traduire dans un projet global. Cette démarche peut s’intégrer dans celle, plus générale, de la charte de territoire.

Les objectifs

Il s’agit de mettre au point une méthode de travail dont les objectifs sont les suivants : 

-         Permettre aux élus de mieux connaître et apprécier l’environnement des activités existantes et d’agir éventuellement sur cet environnement : connaître l’opinion des responsables d’activités du territoire sur l’environnement de leur activité en matière de services publics et privés (habitat, réseaux, formation, accueil, vie quotidienne) ; connaître l’activité elle-même et les personnes qu’elle emploie ; connaître les besoins et les projets sur lesquels les collectivités territoriales peuvent intervenir. Ceci amène à favoriser l’équipement et les services nécessaires au développement de ces activités, à faciliter les relations inter-activités et à travailler l’image d’accueil du territoire. 

-         Permettre de déceler les potentialités et les problèmes : déceler les projets d’activités nouvelles et favoriser leur expression. Ceci nécessite de mieux  connaître les responsables d’activité en établissant le dialogue, une relation de partenariat et de confiance, en facilitant l’expression de leurs projet, de leurs idées. Il importe de créer un lieu où les personnes qui ont des projets d’activité puissent en discuter et un contexte propice à l’échange et au foisonnement des idées (par exemple, en organisant des « visites d’activités », en créant une lettre de liaison entre les responsables d’activité, en provoquant des moments de rencontres, etc.

 

Remarque : Les associations qui accompagnent des personnes et des groupes jouent un rôle essentiel par rapport à cet objectif consistant à déceler les potentialités et les besoins et à en favoriser l’expression.

-         Anticiper sur les problèmes et mobiliser les partenaires pouvant intervenir. Il s’agit de se demander collectivement s’il y a des problèmes prévisibles : une succession mal assurée, une activité en difficulté… Ceci touche à des aspects plus délicats de relation avec les responsables d’activité, notamment avec les entreprises individuelles. Les signaux sont perçus par les partenaires, notamment économiques, de l’activité et ces derniers, dans la mesure où ils sont associés au projet de développement du territoire, peuvent les rapprocher des collectivités et des partenaires compétents. 

-         Organiser un cadre de réflexion et d’animation locale réunissant élus et acteurs économiques sur le territoire. Si cet objectif prend en compte l’ensemble des structures et organismes d’appui, le rôle de l’agent de développement local, interface entre élus et société civile, est essentiel. Sur lui repose l’organisation et l’animation du travail entre les élus et les autres acteurs du territoire : organiser les entretiens entre les élus et les responsables d’activité, proposer des actions ponctuelles qui permettent la rencontre entre des acteurs qui se connaissent peu… Les associations peuvent contribuer à cet objectif dans le cadre de leurs actions.

 Les étapes concrètes de la démarche

Pour cette démarche, dont l’expérimentation a démarré en février 2000 avec trois territoires, Mairie-conseils propose trois étapes principales, après la mise en place d’un comité de pilotage comprenant des élus volontaires : 

-         Première étape : Se doter d’une connaissance fine et partagée (entre élus et autres acteurs) de l’activité socio-économique du territoire. Le recours à la cartographie permet de mobiliser et de stimuler les échanges (carte des atouts, carte des problèmes et des risques, carte des souhaits et des projets…). Il s’agit de s’interroger entre élus et acteurs sur les évolutions économiques du territoire, la nature des populations, les flux, les grandes transformations des dernières années… 

-         Deuxième étape : Aller vers les responsables des activités. Les entretiens avec les responsables d’activité sont au cœur de la démarche. Le contact direct entre élu et chef d’entreprise - ou entre élu et autre responsable d’activité – a pour but de mieux connaître les personnes, leur domaine d’action ou de compétence, d’apprécier leurs besoins, leurs attentes, le potentiel de développement, les freins, les relations entre entreprises, entre activités, etc. Ces entretiens permettent, réciproquement, d’informer les responsables d’activité sur la démarche du territoire, de gagner leur confiance et de repérer, parmi eux, les leaders qui pourront s’impliquer dans le projet de développement économique et social du territoire. Peu coutumiers d’une telle démarche, les élus auront besoin d’être accompagnés par Mairie-conseils ou d’autres structures d’appui. 

-         Troisième étape : Synthèse du travail et organisation locale. Avec le comité de pilotage, élargi aux responsables d’activité, il s’agit de faire la synthèse pour mettre en évidence les problématiques et enjeux du développement économique et social du territoire, de déterminer les stratégies d’action et les partenariats nécessaires. Il importe ensuite, en séance ouverte aux élus et acteurs économiques et sociaux, de restituer la synthèse et de proposer la stratégie à l’ensemble des acteurs pour organiser le travail en commissions.

  

Extrait de l’intervention de Catherine Leberger 
aux Rencontres d’Arc-et-Senans

 

Créatrices et créateurs d'activités | Accompagnateurs
Elus et responsables locaux | Etudes | Témoignages et exemples | Contacts
Bibliographie | A propos de Diane | Quoi de neuf ?

http://www.globenet.org/diane

site réalisé grâce au concours du Fonds Social Européen
site créé à l'initiative des réseaux associatifs AFIP, PEC et FNFR