Accueil > Accompagnateurs> Informations pratiques

Informations pratiques

Couveuses d'activités, coopératives d'emploi ...  Comment s’y reconnaître : 

Depuis quelques années nous voyons apparaître dans le paysage des dispositifs d’accompagnement à la création d’activités les termes de couveuses, de coopératives d’emplois, de pépinières …
Ces termes recouvrent des fonctions très distinctes.

Les couveuses d’entreprises ou d’activités sont des structures expérimentales qui ont pour but principal de proposer un hébergement juridique à une personne dans l’objectif de permettre à celle ci de tester son projet en grandeur nature.
Pendant cette phase de test la personne est salariée de la couveuse d’entreprise et à ce titre elle signe un contrat de travail, voire dans certains cas « un contrat d’objectifs ».
Son salaire est calculé en fonction de son chiffre d’affaire réalisé.µ
Même si la personne conserve toute son indépendance et autonomie d’actions, les démarches commerciales et contrats sont réalisés sous le couvert juridique de la couveuse.
Au terme du test, la personne a le choix de créer son entreprise, ou de renoncer à son projet de création ( chiffre d’affaire pas assez important - difficultés à être responsable d’une entreprise - etc.).

Les couveuses sont conçues comme des aides à la prise de décision.
Pendant la période d’hébergement la personne est accompagnée dans la mise en place de son activité et bénéficie ainsi d’une formation en situation réelle.

La circulaire du ministère de l’emploi  ( mois de juin 2000) qui définit le cadre de cette expérimentation insiste sur la nécessité de mettre en place un comité de pilotage qui réunit les collectivités locales et administrations ainsi que les principaux acteurs économiques et sociaux

Pour en savoir plus : 

Les coopératives d’emploi regroupent un ensemble d’activités et de personnes qui font le choix de mettre en commun certains moyens de production et de services.
Les personnes gardent leur autonomie commerciale et leur identité juridique.
Le chiffre d’affaire ( en partie ou totalité ) est rapatrié vers la coopérative d’emploi qui en contre partie verse un salaire correspondant.

Beaucoup de coopératives d’emploi ont opté pour le statut SCOP qui est le plus adapté à cette philosophie du partage.

 Pour en savoir plus, lire l'article sur   
OXALIS, structure à la fois associative et SCOP.

 

Un statut de Paysan Accueillant Aménageur : Un référentiel métier pour l'Accueil Paysan

Créatrices et créateurs d'activités | Accompagnateurs
Elus et responsables locaux | Etudes | Témoignages et exemples | Contacts
Bibliographie | A propos de Diane | Quoi de neuf ?

http://www.globenet.org/diane

site réalisé grâce au concours du Fonds Social Européen
site créé à l'initiative des réseaux associatifs AFIP, PEC et FNFR