Accueil > Accompagnateurs > Méthodologie > Aide à la conception de séquences pédagogiques > Développer sa capacité d'argumentation : "Q SORT"

Développer sa capacité d'argumentation :" Q SORT "

Objectifs

Confronter et faire réfléchir sur des approches, des représentations et des positions différentes sur une même problématique.

Développer la capacité d'argumentation, d'écoute et de négociation.

Faire évoluer les perceptions personnelles.

Quand et pourquoi ?

Au lancement d'une réflexion, pour une phase de sensibilisation.

Résultats concrets attendus

  • Une réflexion personnelle et collective plus approfondie sur une problématique donnée.
  • Une meilleure capacité d'argumentation de chacun.
  • La mise en évidence de l'intérêt des démarches collectives.

Temps nécessaire : 2 heures environ.

Matériel : Une fiche " classement " en double exemplaire à remplir par chaque participant.

Nombre de personnes : 10 à 12 personnes minimum.

Déroulement

1 - Donner à chaque participant une feuille sur laquelle sont mentionnées 20 affirmations (" items ") contrastées sur une problématique donnée.
Le principe peut se développer sur des problématiques très variées.

Ex :

  • EDUQUER C'EST …
  • ANIMER C'EST…
  • LE DEVELOPPEMENT LOCAL C'EST…
  • …………

Sur ce principe, les problématiques peuvent être déclinées à l'infini. Une condition toutefois : que les items soient suffisamment contrastés, suffisamment ambigus et pas trop caricaturaux pour provoquer le débat…

2 - Chaque participant classe les 20 affirmations sur une feuille pré-formatée fournie . Il remplit ce classement en deux exemplaires, dans l'ordre d'écriture suivant :

  • Les 2 items avec lesquels il est le plus d'accord ;
  • Les 4 items suivants qu'il juge importants ;
  • Au centre les 8 items plutôt " neutres " ;
  • Les 2 items qu'il rejette totalement ;
  • Les 4 items qu'il juge éloignés de sa manière de voir.

3 - Chaque participant coupe en deux parties cette fiche " classement " et en donne une à l'animateur.

4 - Des groupes de 4 personnes sont constitués. Le but est de réaliser à nouveau ce classement, mais cette fois de façon collective. Il est donc nécessaire que chacun présente son propre classement, qu'il l'argumente et qu'un accord collectif soit élaboré. Le résultat peut être assez éloigné de ce qu'ont fait chacun des participants : c'est la dynamique collective.

5 - Le temps de travail en groupe est de 30 à 45 minutes.

6 - Chaque groupe présente son classement et explique les modalités de la prise de décision, les questions qui ont fait blocage, les interprétations contradictoires…

7 - Comparaison / Analyse
L'animateur met en relation les divers classements des groupes. Il pointe les affirmations qui ont le plus suscité de débats contradictoires, celles faisant l'objet de consensus rapides…

Il peut également comparer ce classement avec un classement " statistique " qu'il aura réalisé pendant la phase de travail en groupe, à partir d'un exemplaire du classement individuel de chaque participant.

Ceci peut mettre en relief la différence entre une somme d'individus (traduit par un classement statistique des positions individuelles) et un classement résultant d'une démarche collective comportant parfois des évolutions dans les perceptions individuelles et, dans tous les cas, des compromis jamais " scientifiques " !

8 - Conclusion, exploitation du travail
On demande aux participants de réfléchir individuellement puis d'échanger sur :
  • Leurs impressions sur le travail réalisé.
  • Les difficultés rencontrées.
  • L'intérêt de ce travail.
  • Les principaux enseignements.

 

Critères d'évaluation possible

  • Qualité des échanges sur le fond.
  • Degré d'écoute.
  • Participation de tous au choix.
  • Évolution des perceptions personnelles.

 

Remarques sur le déroulement

Cette séquence marche bien avec des groupes en formation " longue ".

On peut adopter deux modes de traitement de la séquence :

- Sur le fond de la problématique
- Sur la forme : dans cette perspective il est intéressant d'analyser l'écart entre une réflexion individuelle et une réflexion collective, de comprendre comment l'analyse personnelle évolue (le collectif n'est pas la somme des individus). C'est intéressant à souligner avec le groupe.

Auteurs : François Bernard - IfadMr - Bourgogne Franche-Comté
Tel : 03 84 80 11 56

Juin 2000

Créatrices et créateurs d'activités | Accompagnateurs
Elus et responsables locaux | Etudes | Témoignages et exemples | Contacts
Bibliographie | A propos de Diane | Quoi de neuf ?

http://www.globenet.org/diane

site réalisé grâce au concours du Fonds Social Européen
site créé à l'initiative des réseaux associatifs AFIP, PEC et FNFR