Accueil > Créateurs d'activités > Votre projet et le territoire > Se mettre en réseau > Le GFA de la Tertraie Solidaire

Le GFA de la Tertraie Solidaire

Qu'est-ce qu'un GFA ?

(article paru dans Alternatives Rurales n° 75, 07/2000. Préfaucon 38710 Mens)

Huit jeunes issus du MRJC* avaient un projet d'installation hors cadre familial sur des activités agricoles et artisanales. Ils ont cherché un lieu pendant plus d'un an dans le Morbihan et dans le reste de la Bretagne.

 

En 1997, après plusieurs écueils, ils trouvent une propriété agricole de 26 ha en vente à la SAFER pour 610 000 F.
Etant en compétition avec 10 autres candidats, ils signent un compromis de vente qui leur accorde 15 jours pour rassembler la somme complète, et font un chèque d'arrhes de 20% du montant de la transaction, avant même de rassembler l 'argent.
Ils montent un GFA, un Groupement Foncier Agricole, structure juridique de gestion du patrimoine agricole bâti & non bâti. Et en deux semaines ils parviennent, en mobilisant familles, amis et réseau du MRJC, à rassembler l'argent !
Ils ont établi la part à 100 F afin que tous puissent soutenir l'initiative. 175 personnes ont investi, pour des sommes allant de 100 à 90 000 F. L'impact en a été très fort au niveau des institutions agricoles départementales (Chambre d'Agriculture, ADASEA, SAFER).

Un couple s'est installé en SCEA** et exploite les 26 ha sur des activités laitières et de fabrication de pain en bio. Le GFA loue les 26 ha de terres à la SCEA par l'intermédiaire d'un fermage de 18500F/an.
Après paiement des impôts fonciers, ce fermage sert à rétribuer le capital placé par les porteurs de parts du GFA (les dividendes).
Le bâti n'a pas été inclus dans le GFA mais acheté par les fermiers. En effet, l'achat du bâti représente un patrimoine sur lequel des travaux de restauration importants étaient nécessaires. Les fermiers ont donc préféré cette solution qui leur permet d'effectuer les aménagements comme ils le souhaitent.

Deux autres personnes issues du groupe initial des 8 ont démarré une activité artisanale d'installation d'ateliers de transformation alimentaire, en louant un hangar de la ferme pendant un an, avant de s'installer ailleurs.

Au bout de deux ans de fonctionnement quelques points sont à souligner :

Le GFA de la Tertraie Solidaire se trouve confronté au problème de la gestion des petits porteurs de parts. Il désire racheter ces parts dont les frais de gestion sont plus élevés que les dividendes annuels (envoi de courrier, invitation aux AG, etc…).

Une partie des porteurs de parts de GFA n'ont pas voulu toucher leurs dividendes. Cette somme, d'environ 5 000 F, n'a donc pas été reversée. En attendant de trouver une solution afin de la placer sur un compte indépendant du GFA, un groupe de travail sur la création d'activités en milieu rural et l'installation hors cadre familial s'est constitué. Ce groupe étudie des possibilités de continuer à soutenir d'autres créations d'activités en milieu rural, par l'intermédiaire de capital-risque ou de prise de parts dans d'autres sociétés.

* MRJC = Mouvement Rural des Jeunesses Chrétiennes
** SCEA = Société Civile d'Exploitation Agricole

Contact :
in Alternatives Rurales n° 73, 01/2000. Préfaucon 38710 Mens.

Un des avantages du GFA peut être souligné ici avec un minimum de calcul. Le bail, versé pendant 40 ans par les fermiers, constitue un capital de 720 000 F. Si la terre avait été achetée par l'intermédiaire d'un crédit bancaire, la somme aurait été beaucoup plus importante. Mais il s'agit là d'un raisonnement étranger à la démarche du groupe des jeunes. Pour eux, il n'a jamais été question d'acheter la terre et de participer ainsi à ce cercle vicieux qui fait que chaque génération doit la racheter à la précédente… Rentabilité du GFA par rapport à un emprunt bancaire ou pas, la question ne se posait pas : c'est la démarche collective qui les intéressait.

Créatrices et créateurs d'activités | Accompagnateurs
Elus et responsables locaux | Etudes | Témoignages et exemples | Contacts
Bibliographie | A propos de Diane | Quoi de neuf ?

http://www.globenet.org/diane

site réalisé grâce au concours du Fonds Social Européen
site créé à l'initiative des réseaux associatifs AFIP, PEC et FNFR