Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs
21 ter rue Voltaire - 75 011 PARIS
Tél. : (33) 01 43 71 22 22 - Fax : (33) 01 44 64 74 55
Courriel : aitec@globenet.org
Accueil
Nouveautés
Calendrier international
Agenda France

Points de vue et contributions

Chantiers en cours : 
    * La question mondiale
    * Service public
    * Questions urbaines
    * Solidarité internationale

APRS
Alliance pour un monde responsable et solidaire
Contact :
Gustavo MARIN
38 rue Saint-Sabin - 75011 Paris
Tél : 01 43 14 75 75 - Fax : 01 43 14 75 99
Courriel : alliance@echo.org
Web : http://www.echo.org 
Ni association, ni institution, encore moins parti politique, l'alliance est une méthode, elle regroupe des individus et des organisations qui se reconnaissent dans la perspective humaniste de la plate-forme pour un monde responsable et solidaire. L'objectif de cette entreprise est de rassembler la capacité d'innovation et de proposition existant à travers le monde afin de préparer les transitions nécessaires pour relever les défis auxquels l'humanité est confrontée. Créée à l'initiative de la Fondation Charles-Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme, une fondation de droit suisse, l'alliance rassemble aujourd'hui près de 1500 personnes et organismes dans une centaine de pays. En décembre 1997, l'alliance a vécu un moment important de sa jeune histoire. Six rencontres continentales ont eu lieu en même temps à Sao Paulo, Bangalore, Barcelone, Kigali, Alger et Roubaix. Ces rencontres ont rassemblé environ 300 personnes originaires des cinq continents.

 

Plate-forme pour un monde responsable et solidaire :
Ce texte a été élaboré lors d'une rencontre internationale qui s'est tenue en France en septembre 1993. Elle a rassemblé des personnes provenant de toutes les régions du monde, et constituait l'aboutissement de sept rencontres continentales. Elle énonce les défis majeurs du prochain siècle, montre les liens quui les unissent, propose des valeurs communes sur lesquelles fonder la gestion de la planète, esquisse une stratégie de mise en mouvement. C'est une invitation à engager un peu partout les transformations sociales indispensables, à approfondir chaque question sans perdre de vue la globalité des enjeux et la nécessité de l'enracinement dans les réalités propres à un milieu ou à un lieu. C'est un document de référence pour une aventure partagée.

La mobilisation suscitée par ce texte est à la fois décentralisée et convergente . Le travail collectif entrepris n'obéit à aucune injonction émanant d'un centre de décision. Les "alliés" prennent leurs initiatives et obtiennent leur soutien de manière autonome.

 

Alliés : L'alliance n'étant pas une organisation, elle n'a pas de membres. Les personnes et les organismes dont la démarche s'inscrit dans cette perspective conservent leur autonomie et leur occupation propre. L'alliance est le moyen de les renforcer dans leur stratégie. Puisqu'ils sont reliés uniquement par des outils de communication, et par la volonté partagée de réaliser les objectifs de l'alliance, selon un calendrier commun élaboré collectivement, dans un cadre méthodologique commun, le terme d'alliés est progressivement rentré dans les moeurs.

 

Les méthodes de travail :
Trois formes de travail collectif se mettent progressivement en place, représentant plus de cinquante chantiers à travers le monde :
  • des "groupes locaux" : organisés sur une base géographique, une ville, une région, un pays, ils partent de leur réalité concrète car il faut penser et agir localement pour pouvoir agir globalement : en Chine, en Inde, dans le Cône Sud de l'Amérique Latine et le Brésil, en Equateur, aux Etats-Unis et au Canada, dans le Maghreb, en Afrique de l'ouest (Sénégal, Bénin, Togo, Gabon, Mali, Burkina-Faso, Côte d'Ivoire...), en Europe (Belgique, Espagne, France, Italie)...
  • des "collèges internationaux" : ils réunissent des organisations et des personnes d'un même milieu qui ont la volonté d'assumer les responsabilités de ce milieu dans le monde à construire ; ceci concerne les paysans, les jeunes, les pêcheurs, les philosophes ; des embryons de collèges commencent à apparaître, chez les artistes, les scientifiques, les médias, les entreprises...
  • des "chantiers thématiques" : ils élaborent, au carrefour des expériences venues de toutes parts des stratégies de transformation dans tous les domaines où ce sera nécessaire. On peut citer les programmes mobilisateurs internationaux, sur l'Eau, les Sols, la Biodiversité, l'Energie et la Convention des industries d'armement ; les chantiers sur les Marchés financiers, le Renouveau du politique, la Maîtrise sociale du savoir, l'Agriculture viable et l'Ecologie industrielle ; sur les Valeurs et Représentations, les Relations Interculturelles, l'Education à l'Environnement et les Relations féminin-masculin, sur les Alternatives au consumérisme, sur le Rôle des régions du monde et les Méthodes de travail en réseau.
 
RESEAU ; ACTION SOCIALE ; ENVIRONNEMENT ; ECONOMIE POLITIQUE ; CULTURE

Fiche rédigée par l'Alliance, mars 1998


Retour

Accueil

Début de page