Deux journalistes du Dauphiné Libéré intentent une procédure en référé contre Globenet
Cette assignation fait suite à une plainte pour injure et diffamation contre X déposée le 1er (...)
Pas de réunion du mardi ce mois de juillet 2011
Les bénévoles actifs pendant l’été étant pour la plupart aux RMLL en ce deuxième mardi de juillet (...)
Mise à jour des services mutualisés
Globenet met à jour ses services d’hébergement
Globenet déménage le 9 mars 2013 — coupure de service
Un grand changement est en cours à Globenet, nous quittons le site Voltaire de Telehouse pour (...)
Globenet et la faille Heartbleed
La semaine dernière une faille dans le logiciel OpenSSL a été découverte, elle porte le nom (...)
Une boîte noire découverte dans la baie Gitoyen
Une boîte noire. C’est ce qu’on découvert cette nuit dans la baie de Gitoyen des bénévoles lors (...)
D'autres articles
Week-end "monter un serveur de messagerie"

Alors que l’omniprésence de No-log comme solution de boite email alternative et gratuite a fini par poser de sérieux problèmes humains, techniques et politiques, nous pensons qu’il est temps de « passer à l’action ».


Mise à jour : vue l’affluence, les "inscriptions" sont closes.

Cependant, on peut vous mette en liste d’attente, si
• ce week-end vous intéresse vraiment
• c’est pour un projet concrêt (pas par pure curiosité personnelle)
• vous pouvez être à Dijon le vendredi 13 juin avant 21h.

Si ces trois conditions sont remplies, envoyez un message à contact(a)globenet.org, avec, pour chaque participant·e :
• nom (ou surnom...)
• e-mail
• localisation géographique

Ainsi, nous invitons toutes celles et ceux qui souhaiteraient reprendre en main leur communication électronique et créer leur propre serveur de courriel à un week-end de formation où seront abordés les aspects organisationnels, techniques et légaux nécessaires pour s’y coller.

• Quand : du vendredi 13 au dimanche 15 juin
•  : Espace autogéré des Tanneries, Dijon

• Pour qui : tous les gens intéressés
• Par qui : des gens de Globenet/No-log et des « Tanneries »

programme envisagé

Le programme sera fixé définitivement pour mi-mai, et communiqué avec plus de détails ; pour le moment, on envisage comme séances de formation, d’information et d’échanges :

• (A) Organisations : Comment participer ? Quel public ? Méthodes de travail collectif, coûts et possibilités de financement.
• (B) Lois : La loi et son application, droits et devoirs. Attitudes et stratégies possibles lorsqu’elle nous semble abusive.
• (C) Politique : Faire un service de messagerie, oui, mais... pour quoi ?
• (D) Technique :

Pour la partie technique, l’idée est de s’y coller « pour de vrai » en configurant au fur et à mesure des serveurs temporaires fournis par Globenet. On pose donc comme prérequis :
• avoir déjà installé Debian ou Ubuntu, savoir installer des paquets logiciels (les adeptes d’autres systèmes devraient s’adapter)
• avoir l’habitude d’utiliser des lignes de commande, savoir utiliser un éditeur en console (vi, emacs, nano, etc.)
• avoir une vague idée de ce que veulent dire : serveur, daemon, domaine, TCP, SMTP, IMAP, POP3, SSL, DNS, SSH

En résumé, pas besoin d’avoir une expérience d’administration de serveurs, mais de savoir utiliser un système Linux sans souris et de savoir un peu comment fonctionne le courriel.

Les ateliers, discussions et exposés se dérouleront samedi et dimanche, du matin au soir ; ce sera assez dense mais judicieusement planifié, avec plein de petites pauses, repas, etc. au milieu. Il est fortement conseillé d’arriver vendredi soir, même très tard. Vous pourrez repartir dimanche en fin de journée, ou lundi si vous en avez envie ou besoin.

Il est prévu de filmer le week-end, et de rédiger à cette occasion un grand manuel « 10 étapes pour monter son service mail ».

relocaliser internet

S’occuper d’un serveur de mails, c’est plus sympa à plusieurs. C’est aussi plus sympa quand on a régulièrement l’occasion de rencontrer les personnes pour lesquelles on rend possible une partie de leurs communications quotidiennes. Ça aurait donc plus de sens pour nous que de nouveaux projets s’inscrivent dans des dynamiques « locales ».

On s’est toutefois dit qu’il était possible que des personnes proches géographiquement, partageant une même envie de tenter pareille aventure pourraient ne pas s’être encore rencontrées. Ce week-end pourrait en être l’occasion. N’hésitez pas à nous écrire en nous précisant votre région de prédilection, on s’assurera de faire des ponts.

détails pratiques

Annoncez-nous notre envie de participer, par courriel à contact(a)globenet.org ; on en a besoin pour organiser. Même si vous n’est pas certain·e de venir, dites-le nous. Le plus tôt possible, et avant fin mai de préférence.

On aura :
• de quoi dormir pour 20 personnes et plus, de quoi cuisiner pour autant
• un accès au réseau, des câbles, des prises, des switchs, un hacklab 24h/24

Le week-end en lui-même est totalement gratuit et auto-organisé ; une participation aux frais (hébergement, nourriture) sera possible, de l’ordre de 2€/jour (ou plus si vous pouvez/voulez).

Si Dijon est trop loin / trop cher, et si vous ne pratiquez pas l’auto-stop, on peut peut-être vous aider à venir. Signalez-nous ces difficultés ; c’est sous réserve, la décision n’est pas encore prise.

Vous pouvez relayer cette annonce autour de vous à personnes ou groupes intéressé·e·s, mais évitez d’en faire une invitation au monde entier (donc pas en annonce publique sur un site web type indymedia ou linuxfr, pas d’envoi sur une mega-mailing-liste generaliste) ; on a tout de même besoin de contrôler un peu l’affluence.

à propos des « Tanneries »

L’espace autogéré des Tanneries est depuis 10 ans un lieu d’habitation, d’interactions, de projets (espace de gratuité, bibliothèque, hacklab, concerts, jardinage, etc.) situé à Dijon. Le lieu est entièrement autofinancé afin de préserver son indépendance, et développe des pratiques autogestionnaires et anti-autoritaires. Son site web vous en dira plus.

Il est attendu des visiteur·se·s qu’illes prêtent attention aux autres et au lieu, et plus généralement d’être responsable et de quitter tout comportement sexiste, homophobe, raciste, ou autres attitudes de discrimination qui n’y ont encore moins de place qu’ailleurs. Par ailleurs, la nourriture y est végétalienne (aucun produit originaire de l’exploitation animale).

[1] Vous trouverez plus d’information sur le site en question, les articles concernés s’intitulent : « Nous on veut vivre », « Baccalauréat 2008, Épreuve de Français. Analyse d’article », « L’association Antigone perquisitionnée par la gendarmerie », « Indymedia Grenoble : Des journalistes portent plainte pour diffamation et la justice s’emballe », « Définitivement Daubé ? Mais qui a dit que la police et les journalistes bossaient ensemble », « Plainte pour diffamation contre Indymedia : les auteurs du texte litigieux rompent le silence ».

[2] Le café bibliothèque/librairie Antigone a notamment été perquisitionné dans le cadre de cette procédure judiciaire. Vous trouverez leur communiqué de presse sur leur site.

[3] Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale, anciennement connu sous l’acronyme ’Stic’

[4] D’après le procès verbal de la commission rogatoire, la perquisition du serveur n’a pas permis d’identifier les membres du collectif Indymedia Grenoble, les données d’authentification étant chiffrées.

[5] L’IANA et l’ICANN maintiennent des bases de données mondiales de l’ensemble des délégations d’adresses IP et des noms de domaine