Campagne internationale contre la surveillance globale
La sécurité mondiale et la « guerre contre le terrorisme » dominent aujourd’hui le programme (...)
Ma vie privée sur la place publique, jamais !
Pétition contre l’usage étendu du NIR (numéro de sécu) et les risques de croisements et (...)
Le droit d’auteur et la liberté numérique menacés
Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Le gouvernement a déclaré (...)
Contre la conservation des données personnelles !
Le texte de l’appel à pétition, par XS4ALL et l’EDRI : La rétention de données n’est pas une (...)
Le droit d’auteur et la liberté numérique menacés

La loi DADVSI, prévue pour passer à l’Assemblée à la veille de Noël, menace gravement les droits des auteurs, les droits des utilisateurs de media et la possibilité d’écrire, utiliser, concevoir ou partager des logiciels. Tout ceci est détaillé et argumenté sur le site dédié eucd.info.

Mise à jour 23/12/2005

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre,

Le gouvernement a déclaré l’urgence sur le projet de loi DADVSI (Droits d’Auteur et Droits Voisins dans la Société de l’Information – n°1206, http://www.assemblee-nationale.fr/1...), qui devrait transposer la directive EUCD (European Union Copyright Directive – 2001/29CE).

Ce projet de loi doit être présenté à l’Assemblée Nationale au cours de deux séances de nuit rapprochées, à la fin du mois de décembre 2005.

Au vu de l’importance des enjeux de ce texte sur la vie quotidienne de millions de citoyens et d’utilisateurs de données numériques, des conséquences sociales, technologiques, économiques et géo-stratégiques qu’il entraînera, et des conditions de sa rédaction, un tel délai est manifestement insuffisant.

Depuis près de trois ans les membres de l’initiative EUCD.INFO (http://eucd.info), ainsi que de nombreuses associations, informent, rencontrent et débattent pour expliquer les graves conséquences qui pourraient découler d’une transposition a minima de la directive EUCD en droit français. Or le projet de loi 1206 va bien plus loin que cette directive.

Par ailleurs, les débats autour de ce texte ont été étouffés sous couvert d’expertise. Les avis contraires aux intérêts des multinationales ont été censurés. Certaines parties comme les PME françaises du secteur des TICS, les auteurs et les utilisateurs de logiciels libres, les internautes ou les bibliothécaires n’ont pas pu contribuer au débat dans les instances de décision. Leurs demandes ont été ignorées et celles soutenues par les représentants d’artistes et les associations de consommateurs ont été rejetées sans réel examen de leur pertinence.

Il risque d’en être de même si le projet de loi est examiné en urgence par les parlementaires.

Par cette pétition, je vous demande donc solennellement de :
• retirer le projet de loi n° 1206 sur le droit d’auteur de l’ordre du jour parlementaire ;
• organiser un vrai débat entre les parties concernées visant à trouver un réel équilibre, et où les associations d’auteurs et d’utilisateurs de logiciels libres, de bibliothécaires, et d’internautes pourront réellement participer ;
• faire en sorte que les demandes notamment de l’initiative EUCD.INFO et de l’interassociation des archivistes, bibliothécaires et documentalistes (http://droitauteur.levillage.org) soient prises en compte.

En signant cette pétition, je m’associe aux nombreuses organisations qui s’opposent clairement aux dispositions de ce projet de loi et aux conditions de son élaboration.

Mise à jour 23/12/2005

La discussion du projet de loi à l’assemblée nationale a été l’occasion de quelques surprises ; le débat est reporté au 17 janvier, mais l’alerte est toujours en vigueur.

Suivez l’avancée du dossier sur eucd.info, Framasoft ou Google.