Deux journalistes du Dauphiné Libéré intentent une procédure en référé contre Globenet
Cette assignation fait suite à une plainte pour injure et diffamation contre X déposée le 1er (...)
Pas de réunion du mardi ce mois de juillet 2011
Les bénévoles actifs pendant l’été étant pour la plupart aux RMLL en ce deuxième mardi de juillet (...)
Mise à jour des services mutualisés
Globenet met à jour ses services d’hébergement
Globenet déménage le 9 mars 2013 — coupure de service
Un grand changement est en cours à Globenet, nous quittons le site Voltaire de Telehouse pour (...)
Globenet et la faille Heartbleed
La semaine dernière une faille dans le logiciel OpenSSL a été découverte, elle porte le nom (...)
Une boîte noire découverte dans la baie Gitoyen
Une boîte noire. C’est ce qu’on découvert cette nuit dans la baie de Gitoyen des bénévoles lors (...)
D'autres articles
Globenet et le militantisme numérique sur Fréquence Paris Plurielle
Le 4 octobre, Globenet était avec Samizdat devant les micros de la radio Fréquence Paris Plurielle.

Fréquence Paris Plurielle (FPP) est une radio de lutte, engagée dans les mouvements sociaux, politiques et culturels, fondée pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. Elle émet 24h sur 24 sur les ondes de la région parisienne, et sur Internet.

Les Oreilles Loin Du Front (LOLDF) est une émission radio sur FPP [6], traitant chaque semaine d’actualité sociale, politique et culturelle, qui donne écho chaque semaine aux mobilisations, aux luttes et à toutes formes de résistances actives : sans-papiers, révolutions sud-américaines, anti-colonialismes, intermittent.e.s et précaires...

PDF - 52.5 ko
l’annonce de l’émission, par LOLDF

Le 4 octobre 2006, Globenet et Samizdat y causaient de l’importance des outils de communication électronique pour les luttes. Et c’était bien sympa.

Ogg Vorbis - 25.3 Mo
émission
M3U Playlist - 109 octets
écoute ogg
MP3 - 25.7 Mo
émission
M3U Playlist - 109 octets
écoute mp3

[1] Vous trouverez plus d’information sur le site en question, les articles concernés s’intitulent : « Nous on veut vivre », « Baccalauréat 2008, Épreuve de Français. Analyse d’article », « L’association Antigone perquisitionnée par la gendarmerie », « Indymedia Grenoble : Des journalistes portent plainte pour diffamation et la justice s’emballe », « Définitivement Daubé ? Mais qui a dit que la police et les journalistes bossaient ensemble », « Plainte pour diffamation contre Indymedia : les auteurs du texte litigieux rompent le silence ».

[2] Le café bibliothèque/librairie Antigone a notamment été perquisitionné dans le cadre de cette procédure judiciaire. Vous trouverez leur communiqué de presse sur leur site.

[3] Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale, anciennement connu sous l’acronyme ’Stic’

[4] D’après le procès verbal de la commission rogatoire, la perquisition du serveur n’a pas permis d’identifier les membres du collectif Indymedia Grenoble, les données d’authentification étant chiffrées.

[5] L’IANA et l’ICANN maintiennent des bases de données mondiales de l’ensemble des délégations d’adresses IP et des noms de domaine

[6] ... et hébergée sur les serveurs de Globenet.